Situé à une dizaine de Km de la ville de Kindia, le district de Goléa relevant de la Communauté Rurale de Damakanya,  où notre reporter s’est rendu mercredi 27 novembre,  a du diamant dans son sous-sol mais peine pour donner le minimum vital à sa population. Voici le constat de notre reporter.

En effet, pour rejoindre   le district de  Goléa, c’est tout un calvaire, des nids de poules jonchent la route. La première chose qui vous frappe lorsqu’on y arrive, c’est la présence de vieilles personnes, la jeunesse ayant optés pour l’exode rural. Le Président du district M. Bangoura Moussa  nous fait savoir que malgré l’exploitation du diamant dans son district, il n’y a ni électricité, ni eau. Et d’ajouter : ‘‘On a un seul forage et on n’a pas de centre de santé. Il y a aussi le problème de pont qui se pose entre Comoya et Goléya. Le pont existant, pendant la saison pluvieuse, est bourré, et ça déborde.’’

Mma Aissata Camara que nous avons rencontré et qui se rendait  à l’unique forage du district se défoule : ‘‘Nous les femmes, nous sommes les plus fatiguées. Nous souffrons pour avoir de l’eau et lorsque nous sommes malades, nous sommes obligées de nous rendre à Kindia. C’est difficile. Il faut dire au gouvernement de nous aider.’’

El Hadj Mohmed Diallo, envoyé spécial

 

 

 

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici