Le ministre de l’Energie, Dr Cheick Taliby Sylla, a procédé à la pose de la première pierre de la construction du marché de la sous-préfecture de Kolentè, le mardi 18 juin 2019, dans le secteur Maninkala. La cérémonie s’est déroulée en présence des autorités préfectorales et communales de Kindia. Elle a connu la présence de plusieurs citoyens avec des slogans tels que “Vive la république de Guinée” ; “Vive la préfecture de Kindia” ; “Vive la sous-préfecture de  Kolentè” ; “Vive Professeur Alpha Condé” ; “Vive le ministre de l’Energie” ; “Prêt pour le changement de la constitution”…

Au cours de cette cérémonie, de nombreux conseillers de la commune rurale de Kolentè ont brillé par leur présence. Elhadj N’Fansoumane Touré, préfet de Kindia, explique l’initiative : « Cette grande initiative est arrivée à l’endroit de tous les maires, tous les secrétaires généraux des communes, en présence des administrateurs territoriaux : les préfets, les gouverneurs, les sous-préfets qui étaient au Palais du peuple. Et la grande information est arrivée, il va y avoir des milliards qui vont être mis à la disposition des collectivités décentralisées, pour que l’Etat les accompagne dans leur effort d’auto-développement. Donc, les 15% des revenus miniers de l’Etat sont pour le compte du Fonds national de développement des collectivités dont la gestion passait nécessairement par l’Agence nationale de financement des collectivités. Dans le cadre de la concrétisation de ces idées, Monsieur le Président de la République, Pr Alpha Condé, a vu juste d’instruire les membres du gouvernement de prendre d’assaut les collectivités, pour venir conférer avec les populations de ces collectivités, dans le cadre de la mise en œuvre de cette heureuse initiative. Depuis 1991, les collectivités locales ont commencé à fonctionner. Aujourd’hui, près de 28 ans, tout le monde sait que cette année, il y a eu l’amélioration des capacités financières des collectivités pour subvenir aux besoins des collectivités ou des populations, a précisé le préfet.

En ce qui concerne la demande de l’adoption d’une nouvelle constitution par le maire de la commune rurale de Kolentè, Elhadj Moussa Bayo, dans son discours, ce dernier s’exprime en ces termes : « Nous voulons une nouvelle constitution, parce que le président de la République fait des bonnes œuvres » ; ce qui a fait réagir les conseillers communaux présents. C’est le cas de celui du RPG Arc-en-ciel, Sékou 2 Sylla : « Nous ne sommes pas venus ici pour parler d’un 3ème mandat, plutôt de la construction du marché. Je ne suis pas pour un 3ème mandat », a-t-il mentionné

Salématou Yafa Diallo, secrétaire des femmes, dans son discours de bienvenue au ministre, a elle aussi demandé l’adoption d’une nouvelle constitution, au nom de toutes les femmes de Kolentè : « Nous allons faire savoir aux responsables que les jeunes, les femmes et les sages sont contents de ce marché. Nous sommes pour une nouvelle constitution pour que le président puisse réaliser son 3ème mandat », a-t-elle soutenu.

Alsény Camara, conseiller de l’UFR à Kolentè, qualifie ces slogans des pro-3ème mandat de “bobards” et donne sa position : « Je suis contre un éventuel 3ème mandat », précise celui-ci.

Quant au conseiller de la 2ème force politique du pays à la commune rurale de Kolentè, Abdoulaye Diallo de l’UFDG, il martèle : « Nous sommes contents pour la pose de la première pierre de la construction du marché. Nous ne sommes pas là pour l’affaire de 3ème mandat. La population de Kolentè dit non au 3ème mandat ».

À noter que  le patron du ministère de l’Energie, Cheick Taliby Sylla, s’est abstenu de tout commentaire.

Joseph Bangoura pour guinee7.com

628388493

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici