Suite au rejet de trois audiences, le procès opposant Thierno Mamadou Bah, ancien journaliste, à l’homme d’affaires, Kerfala Person Camara a connu son épilogue ce 27 avril 2017 au tribunal de première instance de Dixin. 

Accusé de chantage et de diffamation, l’ancien journaliste reconverti en politicien, Thierno Mamadou Bah a été condamné par la justice de Dixin à un an de prison avec sursis et au paiement d’un franc symbolique à l’homme d’affaire.

Le tribunal a retenu le prévenu dans le lien de la culpabilité pour tentative de chantage conformément aux articles 18 et 398 du code pénal.

En fait, le 13 mars dernier, Thierno Mamadou Bah, président de la NGC, avait échangé un mail avec l’homme d’affaire, Kerfala Person Camara dans l’intention d’alerter ce dernier de l’existence d’une vidéo de sextape le concernant, et dont un certain journaliste détiendrait une copie.

Thierno Mamadou Bah, dit ayant vu cette vidéo susceptible de ternir l’image de l’homme d’affaire, avait tenté de persuader ce dernier, lors d’un échange de mail, de trouver « quelque chose de consistant » pour le détenteur de la vidéo afin de le mettre de son côté pour la suite.

Et selon Thierno Mamadou Bah, cela n’avait d’autre but que d’empêcher la diffusion de ladite vidéo sur les réseaux sociaux.

C’est suite à cela que l’homme d’affaire Kerfala Person Camara a saisi la justice, en l’occurrence le tribunal de première instance de Dinxin, pour porter plainte contre Thierno Mamadou Bah, pour ‘‘tentative de chantage et diffamation’’ dans une affaire de sextape.

Ouvert pour la première fois au 10 avril, le procès opposant les deux personnes avait été renvoyé par le tribunal de Dixin au 13 avril, ensuite au 17 et enfin au 27 Avril pour des motifs multiples et divers.

Dans tous les cas, pendant ses multiples sorties devant le barreau, le prévenu a toujours clamé son innocence et estimé qu’il n’a toujours œuvré que pour préserver l’honneur de l’homme d’affaire dont il pensait être l’ami. Pour prouver sa bonne foi, il a plusieurs fois proposé de révélé l’identité du détenteur de la vidéo, qui serait même prêt à venir témoigner à la barre, vidéo à l’appui.

Une proposition qui a été balayée d’un revers de la main par le procureur qui a jugé cela non utile.

Pour Me Bea, avocat de la défense, cette vidéo n’existe nulle part et qu’en fait cette histoire a été inventée par l’ex journaliste juste pour escroquer l’homme d’affaire. Si des vidéos, existent, selon l’avocat, elles portent sur les travaux publics. Et qu’en fait c’est une tentative de chantage, tentative d’escroquerie et diffamation.

Des délits qui ont d’ailleurs finalement été retenus contre Thierno Mamadou Bah par le tribunal.

Repris ce jeudi 27 avril aux environs de 11h, le procès Kerfala Person Camara contre Thierno Mamadou Bah a connu enfin son épilogue au tribunal de première instance de Dixinn.

Thierno Mamadou Bah a été condamné à un an de prison avec sursis et au payement d’un franc symbolique en faveur de l’homme d’affaire. Le prévenu est retenu dans le lien de la culpabilité pour tentative de chantage conformément aux articles 18 et 398 du code pénal.

A peine sorti de la salle d’audience, l’accusé, Thierno Mamadou Bah exprime son désaccord face à la délibération de la Justice. Selon lui, il a été condamné pour un délit qu’il n’a pas commis et compte interjeter appel dès que possible.

Pour sa part, Me Antoine Pépé Lamah, avocat de la partie civile de mettre en garde quiconque tentera de porter désormais préjudice son client dans le but de l’escroquer. Il ajoute : « Ce n’est plus la peine d’en parler, le tribunal vient de donner le ton et ce n’est pas la fin. Quiconque s’attaquera aussi de cette manière à mon client va répondre des faits, de la manière dont Thierno Mamadou Bah, a répondu devant cette juridiction ». Donc « avis aux escrocs » selon lui.

Ismaël Sylla pour Guinee7.com

 

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici