Une histoire de détournement de plus d’1 milliard 500 millions de GNF est constatée à la mairie de Matam. Suite à cela, le ministre de l’Administration du territoire national et de la décentralisation a demandé aux responsables de ladite commune de rembourser la somme immédiatement.

Pour répondre aux instructions du ministre, les membres du Conseil communal et les régies financières de la commune mises en cause ont tenu une réunion, lundi 29 novembre 2021, dans la salle de conférence de la mairie.

Le manque à gagner a été détecté par l’inspection  générale des Finances qui a mené les audits de la gestion financière de la mairie. Les services concernés sont : service recettes fiscales de l’impôt  280 548 832 GNF;  service financier des cadastres,  329  864 776 GNF; et  l’administration des marchés : 904 708 000 GNF. Ces manquements concernent les années 2018, 2019 et 2020.

Devant les membres du Conseil communal, Madame Kamano, la responsable du service des recettes fiscales de l’impôt a reconnu avoir utilisé les 280 548 832 GNF dans l’achat des biens pour la commune sans l’autorisation du maire.

Au terme de la réunion qui a duré toute la journée, le vice-maire de Matam, Abdoulaye Sylla, a laissé entendre ceci : « moi je pense que les choses commencent à s’éclaircir. Ce matin on a reçu la dame des impôts elle a reconnu qu’ils ont perçu des montants qu’ils ont utilisés sans que la mairie ne soit au courant. Elle s’est expliquée devant nous tous, on l’a sommée de rembourser ce montant sans délai. »

Quant à Youssouf Camara, conseiller communal et rapporteur de la commission finance, il estime que, « la responsabilité de la commune est grande dans cette affaire. Notamment de l’exécutif et du maire ».

Youssouf Camara

Il faut noter qu’une rencontre est prévue entre les conseillers communaux et les administrateurs des marchés de la commune de Matam ce mardi. Les administrateurs viendront avec les quittances de leurs paiements des recettes à la mairie.

Après cette rencontre, l’ensemble des conseillers communaux vont se retrouver pour rédiger un mémo qui doit être présenté mercredi au ministre de l’Administration du territoire.

Bhoye Barry pour guinee7.com 

00224 628 705 199