Chaleureusement accueillie sur les terres du Wassolon, ce jeudi, par les citoyens de la cité de Mady Kandji et de son frère Pathé Diallo (Mandiana), la Première Dame a procédé à l’inauguration d’un centre polyvalent dédié aux femmes. 

Inscrit dans le plan de développement local établi par la commune urbaine de Mandiana, à travers son maire, ce centre qui a été baptisé “Hadja Djènè Kaba Condé”, a été réalisé grâce à l’appui du général Toumany Sangaré, directeur général des douanes et coordinateur général des ressortissants de la préfecture de Mandiana.

Un bâtiment de production de beurre de karité, un autre pour l’usine de production d’eau, avec un château d’eau d’une capacité de 5000 litres ; un bloc polyvalent de trois salles pour la saponification, la teinture et l’exposition ; un centre frigorifique, sont entre autres les composantes de ce tout nouveau centre d’autonomisation des femmes. 

Prenant la parole, le maire de la commune urbaine, Ibrahima Sira Diakité, a fait savoir que la mise en place d’un tel centre est une véritable fierté pour toute la population de Mandiana. « C’est un acte important, dit-il, qui témoigne de la vitalité de notre commune. Par ce geste, nous concrétisons notre volonté d’œuvrer à l’épanouissement et au développement de nos braves mamans. Elles sont le renouveau, la pérennité et la continuité (…) C’est une nouvelle porte qui s’ouvre sur l’avenir des centaines de groupements de femmes qui bénéficieront de cette infrastructure ». 

Plus loin, le maire de Mandiana a, au nom de sa population, réaffirmé son attachement indéfectible au programme de changement déjà amorcé, selon lui, par le Pr. Alpha Condé. « La population de Mandiana vous réitère que l’élection présidentielle du 18 octobre sera un succès, car nous allons occuper notre position de premier plan au niveau national, en accordant au minimum 98% de voix à notre candidat, le Pr. Alpha Condé, avec un taux de participation de plus 99% », a-t-il déclaré.  

En tant que véritable soutient pour la réalisation de cette infrastructure, le général Toumany Sangaré a d’abord reconnu qu’un tel travail ne peut être fait par une seule personne, avant d’expliquer : « La commune urbaine, à travers la mairie, a fait son plan de développement local. C’est ce plan qui nous a été présenté à Conakry, et à cette occasion, nous avons consulté des ONG qui s’intéressent aux programmes des femmes et certains amis qui ont préféré rester dans l’anonymat et qui nous ont apporté leur aide (…) »  

Gal Toumany Sangaré

« C’est le lieu pour moi d’ailleurs, poursuit-il, de remercier ces amis qui ont bien voulu accompagner le directeur général des douanes dans le développement de la préfecture de Mandiana. Parce qu’ils nous ont accompagné dans un programme que le président de la République tient beaucoup à cœur. Il s’agit de l’autonomisation des femmes ».      

Visiblement contente que ce centre polyvalent porte son nom, Hadja Djénè Kaba Condé, s’exprimant en langue nationale maninka, s’est ainsi exprimée : « Merci d’avoir baptisé ce bloc en mon nom. L’être humain meurt, mais le bâtiment, lui, demeure. On ne doute pas de Mandiana. Bien avant aujourd’hui, nous connaissions votre manière de voter à Mandiana. C’était 97 à 98% RPG. Cette fois-ci, faites 100% à Mandiana en faveur du président candidat Alpha Condé.

Par ailleurs, la Première Dame a invité les fils de Mandiana, notamment le général Toumany Sangaré, le directeur général des douanes et Diakaria Koulibaly, le ministre des hydrocarbures, à se donner les mains pour le bonheur de ladite préfecture.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com