Le président de la Fédération guinéenne de Football n’apprécie pas les critiques formulées à son encontre depuis la débâcle du Syli à la CAN2019. ‘‘J’ai mon académie ; j’ai mon terrain ; j’ai rénové le stade, allez voir, 54 milliards, c’est pas caché. Ensuite, j’ai une télévision de sport, une radio de sport. C’est ce que moi j’ai mis à la disposition du football guinéen. Celui qui veut me critiquer ou m’insulter, qu’il ait aussi l’amabilité de dire, moi aussi j’ai posé ça dans le sport ; j’ai mis ça à la disposition du sport, c’est ça la vérité’’, a martelé Antonio Souaré.

Avant de sortit de ses gonds : ‘‘Trop, c’est trop. Quand on arrive à ce niveau, il faut faire la part des choses. Quand vous n’avez pas de vie de famille ; vous n’avez rien. Et que n’importe qui peut cracher sur vous, il faut que ça s’arrête. Et désormais, je ne reculerai devant personne. Je vous le dis.

Le président de la Féguifoot a fait cette déclaration après une réunion qui a servi à limoger, entre autres, l’entraineur du Syli national, le Belge Paul Put.

Focus de guinee7.com

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici