Les phases finales des jeux universitaires se tiendront à Conakry du 27 au 29 octobre pour les demi-finales au stade du 28 septembre et à Fria du 05 au 06 novembre pour la finale. C’est ce  qu’a annoncé ce mercredi 20 septembre, au cours d’une conférence de presse dans la salle Mohamed koula Diallo de la Maison de la presse, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique en collaboration avec la DSUG (direction des sports universitaires de Guinée) et un sponsor.

Mme Zenab Camara, chef de cabinet du ministère, représentant le ministre a déclaré que: «Nous savons tous que le sport est important dans la vie de chacun d’entre nous, c’est pour cela depuis l’année dernière, notre ministère s’investit plus dans ce domaine. Nous avons décidé de rehausser le sport en milieu universitaire puisque c’est le milieu où les jeunes apprennent à être mâtures, en plus le sport œuvre dans la prévention de certaines maladies comme le diabète et l’obésité. Nous avons fait récemment des études qui nous ont permis de constater que beaucoup d’enseignants et étudiants sont diabétiques sans le savoir. Donc c’est suite à cela que nous nous sommes dits qu’il ne faut pas seulement prendre le sport comme un outil de divertissement mais aussi comme un moyen de prévention de maladies, de maintien de l’équilibre physique et mental des étudiants.»

Ensuite s’exprimant sur le choix de Fria comme ville hôte de la finale, elle ajoute : «nous savons que depuis un temps, la ville de Fria traverse des moments très difficiles, notamment l’arrêt des activités génératrices de revenus. Donc nous avons décidé d’être solidaires à cette ville et c’est pour cela que le ministère a pris cette décision d’accompagner la ville à travers le sport universitaire.»

A son tour, le directeur du sport universitaire, M. Maurice Togba Haba, précise: «ce sont des jeux qui se sont effectués sur deux mois et dans trois disciplines,  notamment le football, le basketball et le volleyball tant en équipe féminine que masculine. Entre les institutions universitaires publiques et les privées qui avaient en leurs seins des installations sportives, et ce pour permettre aux étudiants de découvrir les réalités sociales d’autres localités. Ce sont les universités  des trois zones, c’est à dire Conakry, Boké et Kankan, donc se sont les universités championnes de chaque zone dans lesquelles nous avons regroupé les universités par proximité qui vont s’affronter dans les prochaines semaines.»

Abdou Lory SYLLA pour Guinee7com

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici