Plus rien ne va au sein de la fédération du RPG de Labé, pour cause, un montant de 127 millions offerts par le président de la République, Alpha Condé, aux militants de premières heures, dit-on, a été discrètement partagé par un petit groupe a appris Guinee7.com

La mèche a été vendue  par Mory Traoré, militant du RPG, actuel directeur adjoint de l’Agence guinéenne des spectacles dans une émission à débat d’une radio locale. Selon M. Traoré, ce montant de 127 millions de francs guinéens a été offert par le président Alpha Condé aux militants du RPG de premières heures afin de les alléger le mois de ramadan. Informés, les responsables du parti, dont la fédération des jeunes et celle des femmes, plus certains responsables au sein du bureau fédéral, se sont dits être surpris par cette information qui sonne comme une trahison pour eux.

Aussitôt après plusieurs coups de téléphones, ils se sont retrouvés devant le secrétaire fédéral en l’occurrence Baba Kouyaté à qui des comptes ont été demandés. « Nous c’est par voie de presse que nous l’avons appris, tous les responsables que j’ai joints m’ont dit ne pas être au courant, c’est ainsi que nous nous sommes dirigés chez le fédéral, il nous a dit que le président lui a envoyé cet argent pour les militants de premières heures et qu’il obéit aux instructions du président en donnant l’argent aux ayants droit. Sauf que pour les rares personnes qui ont reçu cet argent, chacune a perçu 500 mille francs et dans les documents qui ont été remontés au président, c’était mentionné 3 millions 500 mille. Ces gens ont été confrontés au fédéral et elles ont toutes affirmé n’avoir reçues que 500 mille. Le fédéral nous a dit que c’est à Elhadj Mamadou Doumbia, membre de la fédération qu’il a remis l’argent pour le partage. Nous leur avons sommé de passer par tous les moyens pour nous faire une situation claire d’ici à mardi prochain », nous a déclaré Mouctar Bakayoko l’un des responsables des jeunes du parti.

Selon nos informations, les frondeurs de plus en plus nombreux (les bureaux des femmes et des jeunes)  projettent une réunion d’urgence ce jeudi 28 Mai 2020. Selon les indiscrétions, d’importantes décisions seront prises au cours de cette réunion d’urgence dont la destitution du secrétaire fédéral et ses complices dans cette affaire. Les frondeurs entendent également réclamer  des biens (motos et sonorisation) qui seraient également détournés au sein de la fédération.

Sam Samoura pour Guinee7.com

Publicités