18 personnes ont trouvé la mort dans des affrontements intercommunautaires survenus samedi 26 et dimanche 27 décembre dans la préfecture de Macenta, en Guinée forestière. Selon les autorités sanitaires, les 18 corps se trouvent actuellement à la morgue de l’hôpital régional de N’Zérékoré. On parle également de 30 blessés dont plusieurs cas graves.

Le calme est revenu ce lundi, 28 décembre, après l’instauration d’un couvre-feu par les services de défense et de sécurité.

Avec AGP