Le Club des Jeunes Leaders de Guinée (CJLG) a officiellement lancé ses activités à Conakry ce samedi 7 décembre 2019. À cette occasion, la structure a organisé à la Blue-Zone de Kaloum, un cadre d’échange et de concertation à l’intention de près de 100 jeunes entrepreneurs, étudiants et élèves sur les thèmes suivants : les migrations irrégulières ; jeunes et formation ; entreprenariat jeune. 

Créé en janvier 2019, le CJLG est une ONG constituée par des jeunes étudiants et diplômés engagés pour la cause juvénile. Selon son président, Mamadi Kourouma, cette jeune structure ne s’est fixée qu’un seul but : “l’épanouissement de la jeunesse guinéenne à travers des perspectives durables qui sont entre autres : la formation ; l’entreprenariat jeune ; la promotion de l’emploi ; les sensibilisations ; la promotion de la culture….”

En tant que panéliste, sur « les migrations irrégulières », Safiatou Diallo, chargée de programme national à OIM Guinée a salué la mise en place de cette structure jeune. « C’est une excellente initiative parce que c’est à nous jeunes de vraiment prendre le devant pour réaliser nos rêves et atteindre nos objectifs, on ne peut pas toujours attendre des autres. Et l’erreur qu’on commet souvent ici, c’est qu’on est plus focalisé sur les études et on se focalise moins sur la vie associative, alors que ce sont des micros-entreprises en gestation qui peuvent te permettre de donner une expérience dans certains milieux et qui après, peuvent jouer en ta faveur dans le monde professionnel », a-t-elle déclaré. 

Avant d’ajouter : « A l’OIM, on a compris quelque chose. C’est vrai que notre première cible c’est les migrants retournés, mais aussi on associe de plus en plus des jeunes guinéens qui sont là, qu’on appelle jeunes potentiels dans notre jargon. Donc c’est des projets communautaires pour un peu aider, ne pas juste se focaliser sur les gens qui sont revenus parce que ça risque d’avoir l’effet inverse. C’est-à-dire, donner l’envie aux autres d’aller et de revenir. Mais aussi d’avoir une synergie entre les jeunes qui sont ici et les jeunes qui sont partis et revenus, afin qu’ils mettent en place des projets économiques orientés vers les secteurs et à la fin peut-être avoir des micros-entreprises et carrément des entreprises à long terme. » 

À noter qu’au cours des neuf derniers mois, plusieurs autres activités ont été réalisées par le Club des Jeunes Leaders de Guinée dont entre autres : la compétition de lecture dénommée « amuse toi avec le livre » ; le projet littéraire « la plume ma passion », ainsi que plusieurs autres séances de formation.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com            

Publicités