Ce mercredi 16 octobre, dans une sortie médiatique, le ministre des Travaux publics, Moustapha Naité a réagi sur la situation socio-politique actuelle du pays.  Sur la question de savoir sa réaction sur les pneus brûlés sur la voie publique, Moustapha Naïté estime qu’il y’a eu des pertes en vies humaines plus considérables que les biens détruits.

“C’est toujours regrettable quand on voit que les biens publics sont saccagés. Mais à côté des biens publics qui sont saccagés, il faut avoir assez d’humanité et d’humanisme pour reconnaître qu’il y a malheureusement des vies humaines que nous perdons, qui sont nettement au-dessus des biens que nous pouvons voir saccagés. Nous prions pour le repos de l’âme de ces jeunes manifestants ou qui ont été fauchés à fleur d’âge on ne sait dans quelle condition. Les enquêtes sont en cours pour mieux élucider, dans quelle circonstance ces jeunes ont perdu leurs vies”, a déclaré Moustapha Naité, ministre des Travaux publics.

Et il poursuit en ces termes : “Il reste entendu que nous avons besoin de quiétude dans ce pays, nous avons besoin de paix dans ce pays. Le décompte macabre ne sert pas notre pays, le décompte macabre ne sert pas les familles qui perdent leurs enfants. Et nous appelons à la retenue des uns et les autres pour que nous continuons à construire ce pays pour le bonheur des Guinéens et Guinéennes. C’est l’appel en tout cas lancé par le chef de l’État à l’apaisement, à l’accalmie pour que autour de la table nous puissions dialoguer (…).”

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités

Laisser un commentaire