Les membres du FNDC enfin dans les rues à kindia, après plusieurs heures d’accalmie. Le carrefour CFAO  a été cette fois-ci leur point de départ. Cette marche non autorisée, faite dans le dos des forces de l’ordre n’a connu qu’une courte durée suite à quelques gestes des policiers et des gendarmes au grand marché de la ville.

Cette marche non autorisée qu’a eu lieu vers 13 heures a connu la présence de d’Abdoulaye Bah ancien président de la délégation spéciale de kindia (actuel chargé des affaires juridiques du FNDC).

Pour le coordinateur par intérim de l’antenne FNDC de la région de Kindia, Kémo Mali fofana, ‘‘nous sommes dans les rues pour dire non à la modification de la constitution pouvant aboutir à un éventuel troisième mandat dans notre pays. Nous demandons la libération de nos camarades détenus à la prison civile de kindia.  L’affaire de troisième mandat est une violation de nos lois. Les autorités vont mille fois interdire la marche, nous allons aussi mille fois sortir pour marcher. On ne va jamais nous soumettre aux décisions illégales. Le jour où le président de la république professeur, Alpha Condé, va prendre l’initiative de parler au sein des médias publics pour dire non au troisième mandat, nous allons aussi cesser de manifester’’, a-t-il laissé entendre.

À préciser que cette marche non autorisée du FNDC kindia a été vite dispersée par les forces de l’ordre.

Joseph Bangoura pour guinee7.com

628388493