Après le rallye Budapest avec plus de 500 touristes qui a été empêché de passer par Labé, c’est au tour d’un groupe de touristes français qui vient de se voir refuser l’accès à la ville de Labé.

Il y a un peu plus d’une semaine, le Gouverneur de la région administrative de Labé, Elhadj Madifing Diané s’était désengagé pour le passage du rallye Budapest par la ville de Labé pour des raisons de sécurité, selon lui. Sauf que l’antenne locale du FNDC avec la bénédiction de la mairie et du préfet de Labé avait suspendu ses manifestations à cette période pour permettre à ces touristes de passer par Labé. Cette attitude du gouverneur de Labé avait suscité assez d’indignation chez les citoyens et certains responsables de la ville.

Après cette situation, un autre groupe de touriste a été empêché de rentrer dans la ville de Labé depuis mercredi 19 Février. « Dans la nuit du mercredi 19 Février, nous avions voulu venir à Labé, il nous a été signifié qu’il y avait des barrages partout, donc nous avons attendu le matin pour venir parce qu’il n’y avait plus de barrages mais là il nous a été clairement dit que le Gouverneur de Labé a interdit tout accès à la ville aux touristes », nous a confié l’un des touristes.

S’exprimant chez nos confrères de la radio Espace Fm Foutah  sur cette interdiction, le directeur régional du tourisme, Fodé Ismael Camara a fait savoir que lui-même a été menacé par le gouverneur : « Je suis allé à Koundara pour réceptionner des touristes, c’est de là-bas même que le gouverneur m’a appelé, il m’a dit qu’il a appris qu’il y a des touristes qui sont à la frontière et qui voudraient rentrer par la préfecture de Mali. Il m’a dit que si un touriste franchit cette frontière pour venir à Mali Yembering qu’il va m’arrêter. Heureusement pour moi, aucun touriste n’est rentré par Mali Yembering, ils sont passés par la préfecture de Koundara. Ce présent groupe de touriste a été informé qu’aucun touriste n’est autorisé à venir à Labé pendant cette période. Ceux qui viendront, le gouverneur peut les arrêter, il a ce plein droit. »

Sam Samoura pour Guinee7.com 

Publicités