Dans le cadre de sa mission de prôner la tenue d’une élection présidentielle libre, transparente et dont les résultats seraient acceptés de tous, la plateforme nationale du mouvement citoyen « Ma cause », a procédé ce samedi 8 août, au lancement officiel de la « Dynamique A-42 ».

Les initiateurs font ainsi allusion aux dispositions de « l’article 42 » de la constitution Guinéenne, qui détermine les critères pour être candidat à une élection présidentielle dans le pays. La cérémonie de lancement officiel a regroupé entre autres, des cadres des départements ministériels, des députés, des acteurs de la société, des religieux, ainsi que des étudiants.

Alhassane Camara de la plateforme nationale du mouvement citoyen « Ma cause », a précisé que c’est à la suite de la rencontre qui a réuni à Conakry le 18 juillet dernier, plusieurs acteurs de la société civile au tour du thème « dialogue inter société civile sur les enjeux de l’élection présidentielle du 18 octobre 2020 », que l’idée de maintenir et de renforcer cette synergie a germé.

« Ceci dénote, dit-il, l’engagement et la détermination des acteurs de participer pleinement et efficacement à la consolidation de la démocratie, de la paix, de la cohésion sociale et de la stabilité (…). Nous sommes voici encore réunis pour le raffermissement de notre idéal commun, celui de renforcer notre unité dans l’action autour d’une dynamique qui marquera la concrétisation de la synergie d’actions que nous avions proposée lors de nos travaux de réflexion de groupe (…). Nous devons poursuivre sans relâche notre travail au quotidien pour le raffermissement de l’unité nationale entre les Guinéens aussi et surtout le maintien de la paix, de la stabilité et contribuer pour garantir le vivre ensemble, car la nation nous interpelle ».

De son côté, Mohamed Chérif Diallo, le chargé du développement et de la stratégie de la plateforme « Ma cause » évoque les objectifs : « elle a pour objectifs de sensibiliser les citoyens et communiquer sur l’article 42 de la constitution et les enjeux électoraux 2020 ; contribuer à faire respecter le choix du candidat de chaque parti ; s’assurer de l’égalité de chances à tous les candidats ; participer à l’observation du processus électoral ».

Il a par ailleurs souligné qu’afin de mieux mener leurs activités dans le cadre de cette nouvelle dynamique, les plateformes et structures ayant adhéré à l’initiative se retrouveront très prochainement pour mettre en place un plan d’action.  

Mohamed Soumah pour Guinee7.com