Réunis en plénière, ce mardi 3 décembre, les députés guinéens ont examiné puis voté le volet recettes du projet de loi de finance initiale (LFI) 2019.  Contrairement à l’année dernière, le volet recette de cette année augmente de 9,53%. Ce volet a été voté à la majorité des députés présents dans la salle.

« Les grandes masses du PLF 2020 se résument en : Recettes totales pour l’exercice 2020 s’élèvent à 21.706,2 Mds contre 19.816,7 en LFR 2019, soit un taux d’accroissement de 9,53% », a annoncé le rapporteur général de l’Assemblée nationale, l’Honorable Alfa Mohamed Diallo, dans sa présentation du document. 

Les grands axes de ce projet de budget 2020 se présentent comme suit : recettes totales attendues : 21.706,2 milliards GNF, soit 15% du PIB, contre les dépenses totales prévues de l’ordre de 26.730,7 milliards de FG, soit 18,3% du PIB. Dans ce volet dépenses, il y a 9.478 milliards de GNF en dépenses d’investissement, soit 7% du PIB, et un solde de base de 922,30 milliards de GNF, soit 0,6% du PIB.

« Les prévisions budgétaires pour l’année 2020 tablent sur une augmentation des recettes fiscales due essentiellement aux impôts sur le revenu, les bénéfices et les gains en capital pour 565,4 Mds, les impôts sur les salaires et la main d’œuvre pour 62,6 Mds, les impôts sur les biens et services de 1.069,3 Mds, les impôts sur le commerce extérieur et les transactions internationales pour 451,5 Mds, les autres recettes fiscales pour 10,4 Mds et les impôts sur le patrimoine pour 41,9 Mds », rapporte le raporteur général, Alfa Mohamed Diallo.

« Les grandes masses du PLF 2020 se résument en recettes totales de 21.706,2 milliards ; Recettes hors dons : 20.296,2 milliards ; Dépenses : 26.730,7. Le besoin de financement à hauteur de 5.024,5 milliards, est couvert par la différence entre des ressources de financement pour 7.363 milliards et des charges de financement pour 2.337 milliards », a-t-il expliqué.

Les prévisions de recettes des régies financières se présentent ainsi qu’il suit :

● Direction Nationale des Impôts : 9.464,61 Mds contre 7.892,36 Mds dans la loi LFR 2019 (19,9%);

● Direction Nationale du Trésor et de la comptabilité publique : 1.660,34 Mds contre 2.103,16 Mds  (-21%) en LFR 2019 ;

● Direction Générale des Douanes hors RER : 7.647,15 Mds (5,8%) en LFR 2019.

Un peu avant le vote, après les débats, il y a eu les discours d’orientation des présidents de groupes parlementaires. Le président du groupe Alliance républicaine de l’UFR, a demandé aux députés de son groupe que chacun vote « selon son intime conviction des textes ».

Quant au groupe parlementaire Libéral démocrate de l’UFDG, le vice-président du groupe, évoquant leurs absences pendant le travail en commission et en inter-commissions, a déclaré « s’abstenir de donner des consignes de vote pour les textes soumis à l’ordre du jour ».  Celui du groupe parlementaire RPG Arc-en-ciel a tout simplement demandé aux députés qui ont participé au travaux, de réserver un vote favorable à ces textes.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités