Marie Kenneth Guilavogui, préfet de Faranah

 

Les agents de Santé, tous corps confondus, travaillant à l’Hôpital régional, à la Direction Préfectorale de la Santé (DPS) et dans deux Centres de Santé Urbains (CSU)  ont procédé, mardi, 10 mars, à une marche de soutien suite à l’arrestation ‘’arbitraire’’ du directeur régional de la Santé, Dr Maurice Cécé Goa et sa mise à la disposition de la Gendarmerie, rapporte l’AGP.

« L’incompréhension autour de la construction du nouveau bureau de la Coordination Préfectorale (CP) dans la cour de la Direction Régionale de la Santé (DRS) de Faranah est l’origine de mon arrestation », a fait savoir Dr Maurice Cécé Goa.

Pour plus de clarté, le directeur mis en cause, a sollicité une rencontre sur la question en présence des représentants de l’Organisation Internationale de Migration (OIM). Des échanges de points de vue contradictoires ont amené le préfet de Faranah a décidé de l’arrestation du directeur préfectoral de la Santé.

Aussitôt, il a été mis à la disposition de la Gendarmerie départementale où il est mis en garde-à-vue avec interdiction de tout mouvement. Huit (8) heures après son arrestation, le gouverneur de la Région Administrative (RA) de Faranah, Moussa Filan Traoré, a donné des instructions au chef de cabinet du Gouvernorat, pour sa libération immédiate.

Ainsi mardi 10 mars, le matin, une marche pacifique de soutien a été organisée par les travailleurs du secteur de la Santé de Faranah pour exprimer leur mécontentement à l’endroit des autorités face à l’arrestation de Dr Maurice Cécé Goa par le préfet de Faranah. En même temps, ils ont remercié l’autorité régionale pour son effort à sa libération.

De cette malheureuse situation, nait une méfiance dans les relations entre préfet de Faranah et agents de Santé de la localité dans la gestion des affaires de la Santé dans la région.

AGP