Les félicitations étaient de rigueur ce samedi 16 novembre, lors de l’assemblée générale du parti au pouvoir qui s’est déroulée à Conakry. Les cadres, notamment Bany Sangaré et Sanoussy Bantama Sow, ont chanté les louanges de la jeunesse dudit parti, mais particulièrement celle de la brigade nationale.

Après avoir donné le programme de la tournée du président de la République a l’intérieur du pays, le secrétaire général de la jeunesse, Bany Sangaré a couvert les brigadiers du parti de félicitations : « Notre siège a failli être attaqué le jeudi dernier. Mais la brigade nationale, la jeunesse du RPG arc-en-ciel, merci beaucoup, vous avez opposé une résistance farouche, qui a mis en déroute les fauteurs de troubles, qui ne trouveront pas leur place en Guinée, leur place ça sera dans les poubelles de l’histoire de la Guinée. Cette poubelle là, elle est réservée aux fauteurs de troubles. »

Et Bantama Sow d’ajouter : « Les brigadiers du RPG, nous vous félicitons, nous sommes fiers de vous, le travail que vous avez abattu le jour de l’arrivée du président le prouve. Parce que nous avons fait notre manifestation dans la paix, dans la concorde, pas d’accident, pas de mort, parce que nous sommes habitués à le faire. Et la dernière fois, il y avait un groupe de jeunes de l’UFDG qui voulait provoquer, vous vous êtes organisés, vous les avez neutralisés, donc nous sommes fiers de vous, continuez la lutte pour la paix dans ce pays, parce que nous allons continuer à rendre la Guinée un pays où chaque Guinéen doit être fier de ce pays. »

il y a une télé qui est partie dans un quartier, habiller des jeunes de T-shirts pour dire qu’on leur a donné de l’argent pour qu’ils embarquent pour venir ici

Après des bisbilles entre militants du RPG et journalistes, il y a deux semaines, le ministre de la Culture, des Sports et du Patrimoine historique, Sanoussy Bantama Sow, a rappelé ce samedi. « La dernière fois, il y a eu un petit problème qui s’est passé ici. Nous nous connaissons en Guinée, nous connaissons tous les médias que ça soit radio, site internet. Nous connaissons les propriétaires, nous connaissons ceux qui écrivent, nous connaissons leurs positions politiques. Nous demandons à tous les médias qui savent qu’ils viennent au siège du RPG pour pousser à la provocation, pour l’amour de Dieu, de ne pas venir. Parce que nous ne voulons pas de la provocation ».

Il a persisté : « Nous connaissons les propriétaires des sites ; nous connaissons les radios. Je vous donne un exemple, le jour de l’arrivée du président, on a mis dans les rues de Conakry plus de 2 millions de citoyens, mais il y a une télé qui est partie dans un quartier, habiller des jeunes de T-shirts pour dire qu’on leur a donné de l’argent pour qu’ils embarquent pour venir ici. Nous connaissons les journalistes, nous connaissons les animateurs de ces émissions, nous les avons vus dans les marches du FNDC ; nous les avons vus parler au nom des ONG, ou des organisations. Est-ce que ces journalistes ou ces radios sont crédibles aujourd’hui de dire quoi que ce soit en Guinée ? »

Des accréditations pour couvrir des activités du parti

Par ailleurs, «la cellule de communication du parti va prendre des dispositions, la cellule va confectionner des cartes d’accréditation, que tous les sites ou les radios qui veulent venir dans la paix, dans la concorde, pour faire passer l’information, la vraie information, auront accès à ces cartes pour que désormais, ce qui s’est passé ne se répète pas. Parce que des deux côtés, si on détecte un journaliste qui ne fait pas bien son travail, ils vont dire le RPG n’aime pas la presse, tandis que le RPG s’est battu pour la liberté de la presse dans ce pays… Pour ne rien au monde, nous ne pouvons bâillonner la presse. La presse c’est l’ami du RPG, c’est l’ami du pouvoir. Mais les provocateurs, nous n’en voulons plus ».

Il a enfin lancé : « Journalistes, vous venez, les portes sont ouvertes, vous aurez vos cartes d’accès ; mais ceux qui savent, quand ils viennent au RPG, quand nous disons que c’est bon, ils vont dire que c’est mauvais, nous les prions pour l’amour de Dieu d’éviter le siège du RPG. Parce qu’il y a des jeunes ici, ils ne resteront pas tranquilles, vous voir en train de transformer la vérité et vous laisser faire. J’espère que nos amis de la presse ont compris, ils ont entendu. Il y a une même de leur organisation qui dit, nous allons boycotter les assemblées du RPG, boycotter. Je dis à ce monsieur, boycottez, nous avons nos structures, nous avons nos cellules de communication, nous allons communiquer et donner la bonne information. »

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici