Le samedi, 15 juin, le Salvador, ce pays d’Amérique centrale, a décidé de retirer sa reconnaissance à la république sahraouie, annonçant par-là, la rupture immédiate de toute relation diplomatique avec le polisario, qu’il qualifie “d’entité virtuelle”. 

L’annonce a été faite au San Salvador par le nouveau président salvadorien, NayibBukele, affirmant que son pays se met désormais “du côté du reste du monde en respectant la souveraineté du Maroc”, ajoutant que “pour des raisons idéologiques, le Salvador avait reconnu une république virtuelle, inexistante, qui n’a pas de territoire ni de population”.

Le président salvadorien a aussi exprimé, à l’occasion d’un point presse conjoint avec le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale marocain, Nasser Bourita, en tournée dans des pays de la région, son regret que “les relations du Salvador avec le Maroc et l’ensemble des pays arabes” se soient “affaiblies » à cause d’“une décision qui n’a pas de sens prise pour des raisons purement idéologiques”. Pour lui, reconnaître la « république sahraouie » a “isolé (son) pays du Maroc et du monde arabe”.

Le président du Salvador a donc fait part de la volonté du Salvador de renforcer ses relations de coopération avec le royaume dans tous les domaines. Cette annonce intervient au moment où le ministre des Affaires étrangères du Royaume, Nasser Bourita, était en visite au Salvador dans le cadre d’une tournée régionale.

Ce dernier a, pour sa part, déclaré qu’il était prêt à ouvrir une nouvelle page de coopération avec le Salvador. Il a souligné que la décision du Salvador ouvrait la voie à un renforcement du partenariat entre les deux pays dans tous les domaines. 

Pour Bourita, le retrait de la reconnaissance de la pseudo “RASD” par le gouvernement du Salvador vient « corriger une anomalie et une décision contraire au droit international et à la tendance internationale par rapport à cette question ». 

Rabat et San Salvador ont scellé cette nouvelle alliance à travers un communiqué commun. « Le Gouvernement du Salvador informe le Gouvernement du Royaume du Maroc de sa décision de retirer sa reconnaissance de la « république sahraouie » et de rompre tout contact avec cette entité », a annoncé le gouvernement salvadorien dans ce communiqué conjoint signé par Bourita et son homologue salvadorienne Alexandra Hill Tinoco, en présence du président Bukele. « Cette décision sera notifiée à l’Organisation des Nations Unies et aux Organisations régionales concernées », souligne le communiqué conjoint. De même, « le Gouvernement du Salvador soutient l’intégrité territoriale du Royaume du Maroc et sa souveraineté nationale, ainsi que son initiative d’autonomie comme seule solution à ce différend régional », conclut le communiqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici