Le chronogramme des prochaines élections proposé par le président de la commission électorale nationale indépendante (CENI), continue de faire des réactions au sein l’opposition guinéenne. Ce samedi 21 septembre, en communion avec ces militants, Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG, a abordé le sujet.

“Le chronogramme décliné par Monsieur le président de la CENI n’est pas réaliste, n’est pas faisable. Alors qu’est-ce qu’ils veulent ? Mais pourquoi la Guinée est comme ça, on sait pertinemment que c’est impossible d’organiser de vraies élections dans ce délai. On dit qu’on peut parce qu’Alpha Condé a dit qu’il faut”, a déclaré Cellou Dalein Diallo, chef de file de l’opposition avant de soutenir : “l’indépendance de la CENI n’est plus là.”

“Ces élections devaient avoir lieu depuis l’année dernière, pourquoi n’avait-on pas mis à la disposition de la CENI, les ressources qu’il faut pour qu’elles se tiennent à la date prévue”, s’est interrogé, Cellou Dalein après avoir indiqué que le chronogramme proposé est ‘‘sur mesure pour bâcler ces élections”.

“Maintenant on veut organiser ces élections en 100 jours or les techniciens, les commissaires de la CENI, toutes sensibilités confondues, à Kindia, avaient estimé qu’il faut 235 jours, à partir de la mise à disposition des moyens pour organiser de bonnes élections. Ce n’est qu’à la mi-août qu’on a mis des moyens à la disposition de la CENI et elle dit qu’elle peut organiser les élections en 100 jours”, a relevé l’ancien premier ministre, Cellou Dalein Diallo.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités

Laisser un commentaire