Les acteurs politiques guinéens de la mouvance et de l’opposition fustigent, par médias interposés, chacun de son côté le tard accusé dans la centralisation des résultats du vote du 28 septembre dernier, dans la commune urbaine de Matoto.

Sur les 38 circonscriptions électorales du pays, seuls les résultats du vote de la commune urbaine de Matoto ne sont pas encore parvenus à la commission de réception des Procès verbaux ( PV) de la commission électorale nationale indépendante (CENI), a indiqué vendredi le chef de département planification de la CENI, Maxim Koivogui.

La commune de Matoto est la plus grande des 5 communes de la ville de Conakry, avec plus de 46 000 électeurs inscrits et qui ont voté le 28 septembre dernier.

Après les opérations de vote dans les 800 bureaux de vote de cette commune, il a été constaté la disparation d’environ 400 PV par la commission commune de centralisation.

Compte tenu de l’importance de l’électorat dans cette commune et eu égard aux tendances du vote qui se dessine au fur et mesure que le décompte se fait, l’opposition et la mouvance présidentielle se réclament déjà la victoire au niveau de cette commune, ce qui crée une polémique et engage des critiques acerbes des responsables politiques contre la Ceni, organisatrice des élections.

Xinhua

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici