Les élèves dans la rue ce mardi

Les populations de Fria sont descendues dans la rue ce mardi pour protester contre la pénurie d’eau et tous les problèmes qui les assaillent depuis que l’usine est fermée par Rusal. Selon un témoin ‘‘les élèves et autres jeunes  étaient ce mardi sur les artères principales de la ville. Ils scandaient ‘de l’eau, de l’eau, de l’eau’. Mais des sensibilisations ont été faites pour ne pas que les manifestants s’attaquent à des édifices publics, comme ils ont voulu le faire’’.

Dans la soirée, la radio locale a diffusé en boucle l’appel au calme du ministre de l’Energie, Papa Koly Kourouma qui promis de faire intervenir les techniciens de EDG, dès ce mercredi, en vue d’épauler les ouvriers de l’usine qui s’activent pour réparer les groupes en panne.

Son appel aurait été entendu. Car les femmes qui avaient décidé de se joindre au mouvement des jeunes y ont renoncé.

La ville de Fria est sans eau ni électricité depuis quatre jours. ‘‘Les gens se débrouillaient et allaient prendre l’eau au niveau des bouches incendies de l’usine. Là aussi les bacs d’eau sont vides. Aujourd’hui il est exigé à toute femme d’apporter deux bidons d’eau à l’hôpital pour l’accouchement’’, a dit notre témoin.

Pour rappel, la ville de Fria traverse le pire moment de son existence depuis plus d’un an. Suite à une grève, Rusal a décidé de fermer l’usine. Les travailleurs sont ainsi dans la rue depuis 18 mois sans le moindre salaire, nonobstant la loi. A ce problème donc de manque de salaire, vient s’ajouter le manque d’eau et d’électricité. La ville jadis lumière de la Guinée n’est plus que l’ombre d’elle-même. C’est peu dire.

Al Mo Djiba

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici