L’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) a tenu sona traditionnelle assemblée générale hebdomadaire, ce samedi 26 janvier, au siège national du parti, à Commandanyah, dans la commune de Dixinn.

A l’entame de son discours, en tant que président de séance, Kalémoudou Yansané, un des vice-présidents du parti dirigé par Cellou Dalein Diallo, a présenté ses excuses aux militants du parti qui ont souffert, dit-il, du blocage de la route à l’occasion du samedi d’assainissement. Selon lui, ce programme initié par le gouvernement est un échec.

« C’est un programme qui a véritablement échoué ; je sais la majeure partie de vous sont venus à pieds, parce que la route était quasiment bloquée par la police. Nous vous présentons toutes nos excuses du désagrément causé », a regretté l’Honorable  Kalémoudou Yansané, une des victimes des bouchons.

A la question de savoir si l’UFDG va siéger ou pas à l’Assemblée nationale, ce proche du chef de file de l’opposition guinéenne a tout d’abord accusé le gouvernement d’être à la base de ce malaise. « Le mandat des députés a expiré, le gouvernement a trainé les pas, le gouvernement a fait exprès pour ne pas respecter le calendrier des législatives », a-t-il accusé, avant dire que le parti est en train de consulter les militants, pour expliquer les avantages et les inconvénients de siéger ou pas, au parlement.

L’absence au pays du président de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo, s’explique par ça. Selon Kalemoudou Yansané, Cellou Dalein Diallo est aujourd’hui en Europe pour les consultations avec les fédérations du parti dans le « vieux continent » sur la question de siéger ou pas au parlement. Le vice-président Fodé Oussou Fofana, quant à lui, va tenir une conférence aujourd’hui, à Abidjan, pour échanger avec les militants du parti sur la même question.

 

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici