Le premier ministre, Ibrahima Kassory fofana, à Labé dans le cadre du lancement des opérations d’identification des bénéficiaires de l’appui de l’Agence Nationale d’Inclusion Economique et Sociale (ANIES), a essuyé, hier des jets de pierres des jeunes.

Le gouvernement dans un communiqué, a dénoncé des ‘‘jeunes loubards (qui) ont tenté de perturber le déroulement normal de (sa) mission de travail’’.

Et chez nos confrères d’Africaguinee, le grand imam de Labé, Elhadj Badrou Bah a rappelé que : ‘‘le Foutah a toujours respecté l’hôte ou l’étranger. Ce n’est pas dans les habitudes de s’en prendre à un étranger, on écoute son message. Mais ce qui s’est passé est vraiment préoccupant. C’est une grave erreur. Barrer la route à des étrangers, on ne connaissait pas ça chez nous au Foutah. Nous demandons aux jeunes de cesser de tels comportements et de rester derrière leurs autorités morales. Elles ne les trahiront pas.’’

Qu’ils réclament leurs droits, mais dans le calme, sans s’en prendre aux biens des pauvres ou détruire des biens d’autrui

Il a par la suite demandé ‘‘vivement aux jeunes d’écouter leurs parents. Caillaisser un cortège, ou barrer la route ce n’est pas une bonne chose. Réclamer son droit dans la non-violence est admis partout. Mais brûler des pneus, barrer la route, nous ne souhaitons pas que nos enfants se livrent à de tels actes. Qu’ils réclament leurs droits, mais dans le calme, sans s’en prendre aux biens des pauvres ou détruire des biens d’autrui’’.

Le Gouvernement, lui, dans son communiqué, a réitéré son ‘‘invite au respect des valeurs morales et civiques qui fondent la République’’ ; avant de rappeler ‘‘à tous les citoyens que tout manquement à ces principes républicains exposera les coupables à la rigueur de la loi’’.

De nombreuses personnes ont été interpellées suite échauffourées entre forces de l’ordre et jeunes gens.

Focus de guinee7.com

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici