C’est dans les locaux du Centre culturel franco-guinéen (CCFG), à Conakry, que s’est effectué, ce mardi 23 avril, le lancement officiel de la 11ème édition des “72h du livre”, en présence de plusieurs responsables étatiques et institutionnels.

Placé cette année sous le thème “Livres et images”, en l’honneur du Mali, le pays de la photographie africaine, ce grand rendez-vous culturel et littéraire va s’étendre sur trois jours (du 23 au 25 avril), avec des rencontres, des expositions d’images et de livres, mais aussi des panels, prestations artistiques et débats, qui auront lieu, à Prima Center, à Kipé et au CCFG, à Kaloum.

Une enquête mixte de l’Unicef, effectuée en 2016, montre que 99% des enfants en Guinée ont moins de trois livres chez eux. Ce qui prouve que nombreux sont ces élèves guinéens qui vont en classe de 6ème année sans avoir la maîtrise de la lecture, rapporte l’institution onusienne.

Chose qui a encouragé le représentant de l’Unicef à déclarer que son institution, procédera à un don de 40 bibliothèques dans les zones rurales pour une alimentation en livres.

Pour sa part,  la cheffe de cabinet du ministère de la Culture rassure que son département apportera un soutien sans faille à les éditions L’Harmattan dans leur ambition de faire la promotion de la lecture en Guinée.

Représentant l’Etat, le ministre des Affaires étrangères, Mamady Touré, a reçu un document de plaidoirie pour favoriser la réalisation du projet “Conakry, capitale africaine du livre”. Puis, il a rassuré que « l’Etat guinéen ne faillira pas, parce que c’est un devoir régalien».

Pour  Facely 2 Mara, président par intérim de l’Association des écrivains de Guinée (AEG), il faudrait que les uns et les autres se passionnent pour l’écriture, afin d’atteindre le rêve de réellement faire de Conakry la capitale africaine du livre.

A rappeler que ces “72h” dédiées à la lecture vont, après Conakry, se transporter dans la préfecture de Faranah, choisie comme ville d’honneur cette année, pour d’autres activités axées sur la promotion du livre et le tourisme.

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici