Ce mardi 1er avril, M. Philippe VAN DAMME, chef de la délégation de l’Union européenne en Guinée, a animé une conférence de presse à la Maison de la presse. A ses côtés, il y avait M. Djamel Kasmi, directeur du Programme France Expertise Internationale en Guinée, M. Alhousseny Makanéra KAKE, ministre de la Communication et Mme martine Condé, présidente du Conseil national de la Communication (CNC).  Tous étaient là pour le  ‘‘Lancement officiel du programme France Expertise Internationale  (FEI) en Guinée’’.

D’entrée de jeu, M. Philippe VAN DAMME a révélé que l’union Européenne a décidé de débloquer 2,5 millions d’euros pour la promotion de la paix et la stabilité de la région forestière à travers la promotion de l’accès à une information objective. Et de rappeler : ‘‘en septembre 2013, la Commission européenne a mobilisé 10 millions d’Euros pour soutenir les efforts de résilience en guinée forestière. Dans le cadre de ce programme, financé sur l’instrument de stabilité, un projet d’urgence d’appui aux médias a été mis en place pour 2,5 millions d’euros.’’

Selon lui, l’instrument de Stabilité est un fond d’urgence, financé à partir du budget de l’Union européenne. Il vise à répondre à des situations de crise ou de post-crise et à prévenir des nouveaux conflits. L’objectif général du programme est de contribuer à la stabilité dans la région forestière, siège de nombreux incidents récents.

M. Djamel KASMI, directeur du Programme France Expertise Internationale en Guinée a indiqué que ce projet d’appui aux médias vise à améliorer le dialogue citoyen, à faciliter la prévention, le suivi des conflits et la réconciliation. Et d’expliquer : ‘‘Le projet est centré sur le renforcement du réseau des radios et télévisions locales et nationales, les radios rurales, communautaires et privées en régions qui, faute actuellement de moyens matériels et humains et de formation professionnelle suffisante, ne peuvent remplir leur mission d’une information de proximité de qualité. Les presses écrite et en ligne sont aussi concernées. Le projet ciblera la formation initiante, la formation continue et le renforcement des capacités techniques, prioritairement en région forestière, mais également au niveau national.’’

Le Ministre de la Communication, M. Makanéra s’est dit très heureux du geste de l’Union Européenne qui montre à suffisance que la presse constitue un   »maillon important dans la lutte contre le virus Ebola ». M Makanéra a aussi insisté sur le fait que les journalistes ont le devoir de donner l’information juste et vraie aux populations.

Et a ajouté : ‘‘Je peux vous dire ici qu’il y a une liberté de presse réelle en Guinée. Et les journalistes ont un accès très facile aux ministres. Donc, je vous félicite pour tout le travail que vous avez abattu depuis le début de l’épidémie.’’

La présidente du Conseil National de la Communication : ‘‘Soyez heureux, parce que c’est la première fois qu’on a un programme et que le gouvernement soit représenté ici. C’est le lieu de remercier l’Union Européenne d’avoir pensé aux médias dans leur projet. C’est une excellente chose et nous en sommes fiers.’’

El Hadj Mohamed Koula Diallo