L’union syndicale des travailleurs de Guinée (USTG) a, ce vendredi 13 septembre, à son siège, dénoncé l’attaque contre son siège à Mamou par des inconnus.

Au cours d’un point de presse animé par son secrétaire général adjoint, Aboubacar Soumah, l’Union syndicale des travailleurs de Guinée a dénoncé l’attaque de son siège à Mamou, jeudi 12 septembre par des “hommes inconnus”. Pendant cette ‘‘agression’’, l’USTG annonce que des responsables syndicaux ont été bastonnés, arrêtés et conduits dans les locaux de la gendarmerie pour audition.

“Le bureau exécutif de l’USTG informe l’opinion nationale et internationale de l’attaque de son siège à Mamou par un groupe de bandits appuyé par les autorités préfectorales notamment le préfet, le secrétaire général de l’administration, le commandant Traoré de la CMIS, le tout sous l’encadrement d’une importante troupe d’agents de la gendarmerie et de la police”, a déclaré Aboubacar Soumah.

 “Le bureau exécutif de l’USTG condamne avec la dernière énergie cet acte ignoble et barbare qui démontre une fois de plus, l’ingérence notoire du pouvoir exécutif dans les affaires syndicales”, a déploré le syndicaliste.

Enfin, l’USTG demande la libération de ses membres; et la restitution de son siège, faute de quoi, “le bureau exécutif national se réserve le droit d’user des moyens légaux à sa disposition pour faire respecter tous ses droits”.

Fatoumata Kaba pour guinee7.com

Publicités

Laisser un commentaire