C’est par une forte mobilisation de la population du quartier Dabompa dans la haute banlieue de Conakry, que le jeune élève, Souleymane Diakité, tué hier dans les échauffourées entre forces de l’ordre et élèves, a été conduit à sa dernière demeure au cimetière de Dabompa village. Après cet enterrement, les jeunes qui auraient voulu continuer les manifestations en s’attaquant à la gendarmerie, ont été calmés par l’ex chef de quartier M. Sacko et le gouverneur de Boké, Siba Lolamou. Ce qui a amené le calme dans la localité.

Cependant, une ambiance électrique a régné depuis ce mardi matin dans la commune de Ratoma, où les boutiques et commerces sont restés fermés, par la population prise de peur. Sur l’axe bambeto, cosa, hamdallaye (banlieue de Conakry), on pouvait remarquer des barricades installées par les jeunes pour empêcher la circulation. Les coups de feu ont encore retenti ce soir dans le quartier Gnariwada, ou des échauffourées ont éclaté entre forces de l’ordre et jeunes.

Il est à signaler que ces manifestations ont fait à ce jour trois morts.

A. L. Sylla pour Guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici