Ce lundi 20 juillet 2020, le front national pour la défense de la constitution (FNDC) a appelé ses sympathisants à une manifestation dans les rues de Conakry, pour demander « le départ d’Alpha Condé » du pouvoir.  Le premier constat qui se dégage, est que cet appel n’est pas tombé dans de bonnes oreilles pour l’instant.

Sur l’autoroute Fidel Castro -de Gbèssia au pont 8-novembre- la circulation est fluide. Au niveau du pont de Kénien sur la même route, deux pickups de la gendarmerie sont stationnés.

Au marché Madina, le plus grand du pays, l’ambiance n’est pas à son habitude.  Boutiques, magasins et centres  commerciaux sont fermés en majorité. Par contre, les étalagistes sont visibles partout malgré une légère pluie qui s’abat sur Conakry.

A Dixinn Terrasse, deux pickups de police sont stationnés et les citoyens vaquent librement à leurs occupations, même si les boutiques et magasins sont fermés.

A quelques minutes de là, se trouve le domicile de Cellou Dalein Diallo, président du principal parti d’opposition. Là, un impressionnant dispositif sécuritaire est visible. De l’autre côté de la ruelle, deux autres pickups de police sont positionnés. Au premier carrefour qui mène au domicile de l’ancien chef de file de l’opposition, trois pickups de police et de gendarmerie et un camion à eau chaude sont remarquables.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199