La marche de l’opposition dite républicaine de ce jeudi 29 novembre a été, à nouveau, dispersée par les forces de sécurité composées d’agents de la police et de la gendarmerie nationale, coups de gaz lacrymogènes. En effet, c’est un groupe de militants de l’opposition qui avaient décidé de rallier Dixinn-Terrasse, choisi comme point de départ de la marche.

Malheureusement pour ce groupe (qu’on pouvait compter au bout des doigts), il a été stoppé au niveau de Dixinn-Oasis, par les force de maintien de l’ordre déployées à cet effet, puis repoussé jusqu’au domicile du chef de file de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo. Ainsi, la circulation qui a été paralysée momentanément, a été vite rétablie par les agents.

Il faut noter que Cellou Dalein Diallo, leader de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), principal opposant au régime actuel, a attendu à la veille de la marche que lui-même a convoquée, pour prendre son vol en direction de Dakar, la capitale sénégalaise. Cette absence de Cellou Dalein Diallo du pays pourrait faire reposer la faible mobilisation des militants sur les responsables du parti. Et les autorités de la mairie de Dixinn, dirigée par Samba Diallo du même parti, ont demandé aux opposants de sursoir à leur manifestation.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici