Selon un journaliste qui a relayé l’information sur les réseaux sociaux, le président des Nouvelles Forces Démocratique (NFD), Mouctar Diallo, était en début de semaine, au chevet des victimes des récentes manifestations politiques à Conakry.

« L’honorable député et ancien ministre de la transition vient soutenir moralement les militants de l’opposition. Première étape, l’hôpital Donka où la forte délégation des NFD a offert des enveloppes symboliques aux blessés. Quatre blessés sont actuellement admis à Donka et chacun a reçu une assistance du parti dirigé par Mouctar Diallo », commente le journaliste avant de révéler que le leader a continué son geste vers une autre commune : «A Dixinn, Mouctar Diallo et sa suite ont offert des enveloppes d’assistance aux quatre blessés.»

S’il n’était pas accompagné de journaliste, ou si les images n’étaient pas partagées sur les réseaux sociaux, on aurait accepté d’être naïfs de croire que le geste du leader des NFD en faveur des blessés des dernières manifestations de l’opposition, était sans arrières pensées politiques.

Mouctar respecte-t-il l’honorabilité des personnes blessées avec le bandage sur le corps en faisant diffuser leurs photos recevant ses enveloppes ? De toute façon Machiavel-encore lui-, nous enseignait que «la morale des politiciens est essentiellement un opportunisme. C’est dire que si un politicien a le choix entre le succès ou la morale, il choisit en général le succès ». Voilà tout.

Aziz Sylla

Publicités