A l’instar des autres localités sur toute l’étendue de territoire national, la plus grande commune de Conakry, Matoto, a lancé, ce lundi 8 juillet, dans les locaux du lycée Ahmed Sékou Touré de Gbessia, les premières épreuves du Brevet d’études du premier cycle (BEPC).

C’est au ministre des Télécommunications et de l’Economie numérique, Moustapha Mamy Diaby, que l’honneur est revenu de faire le lancement officiel des épreuves.

Dans cette commune, 23.660 candidats, dont 111.624 filles, doivent affronter ces épreuves. Ils sont répartis comme suit : Enseignement général : 22 841, dont 11.176 et Enseignement Franco-arabe : 819, dont 248 filles. Répartis dans 55 centres, à travers 773 salles, ils seront surveillés par 1.546 encadreurs.

Pour son message, le ministre Diaby a déclaré que : « Les candidats devraient considérer cet examen comme étant une formalité académique. Il s’agit d’évoluer dans l’esprit de qualifier le système éducatif guinéen davantage ».

Enfin, souhaitant bonne chance aux candidats, le ministre les a aussi invités à plus de responsabilité et de sérénité.

D’après le directeur communal de l’éducation de ladite commune, Daouda Doumbouya, toutes les dispositions sont prises pour le bon déroulement de ces examens : « D’abord, les regroupements aux alentours des centres sont interdits. Ensuite, le port du voile qui fait l’objet de polémique n’est pas interdit, mais à conditions que celles qui les portent soient dans les normes. Les téléphones sont également interdits dans les salles. Nous avons sensibilisé d’abord les parents à travers les APEAE, les leaders religieux (imams et chefs religieux), qu’il n’y a pas d’attroupement au niveau des centres ».

Avant de préciser que : « Les parents doivent mettre les enfants dans des situations correctes, pour qu’ils sortent de ces examens avec une réussite ».

A rappeler que ces candidats affronteront les épreuves de rédaction et d’histoire pour cette première journée.

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici