Les premiers éléments de l’enquête confirment que la majorité des assaillants habillés en uniformes militaires étaient des Burkinabè. Et dans l’opinion, on continue de s’interroger sur les mobiles de la double attaque.

Lire la suite …

Publicités