Depuis quelques jours, c’est le sujet qui est sur toutes les lèvres dans la cité. Quel est ce jeune qui représentera la Moyenne Guinée au Conseil national de la transition (CNT) ? Une question qui passionne les débats. Mais avant tout, il faut encore préciser que dans la clef de répartition des cinq jeunes devant siéger au CNT, il est mentionné que c’est un seul qui représentera la Moyenne Guinée. Alors, il serait important de préciser que la moyenne Guinée compte dix préfectures (cinq préfectures dans la région administrative de Labé, trois dans la région de Mamou ensuite Gaoual et Koundara).

Depuis quelques jours donc, une campagne est lancée sur les réseaux sociaux et dans les médias locaux. Deux noms reviennent avec insistance, celui du blogueur et activiste, Sally Bilaly Sow et Boubacar Diallo actuel directeur de la maison des jeunes. Face à la tension qui monte, les autorités de la Jeunesse, notamment le directeur préfectoral de la jeunesse et celui communal, ont invité les structures de jeunesse à une réunion d’information, ce mardi 19 Octobre 2021 au CECOJE de Labé,  avec pour objectif, le partage d’informations.

Toutefois, voici certaines conditions à remplir par les candidats : Outre le respect de la tranche d’âge (18 à 35 ans), le candidat doit provenir d’une structure faitière qui a un siège social, qui a au moins deux jeunes comme employés, avoir un plan d’action opérationnel (PAO), avoir au moins cinq associations affiliées, avoir des références crédibles sur les activités mises en œuvre courant 2018, 2019 et 2020.

Le directeur préfectoral de la Jeunesse persiste que le choix du jeune se fera de façon inclusive dans sa zone de compétence. Les sous-préfectures sont également impliquées. Cheick Oumar Baldé a fait état de la constitution de commission de réception des dossiers et la date butoir a été fixée à ce jeudi 21 octobre 2021.

L’autre chose qu’il faille souligner, est le fait que les autres préfectures que compte la région ne comptent pas céder à la préfecture de Labé. Selon nos informations, ces préfectures ont déjà choisi leur candidat.  Même son de cloche du coté de Mamou  où, selon nos informations, les jeunes s’activent et accordent leur voix afin que leur représentant passe.

Le choix du représentant des jeunes de la Moyenne Guinée devient de plus en plus serré et les critères énumérés ci-haut risquent de mettre hors course plusieurs candidats.

Sam Samoura pour Guinee7.com