On était jusque-là habitués à des jets de pierres, à la pose des troncs d’arbres et de cailloux sur la chaussée, à l’utilisation des frondes, etc. contre les forces de l’ordre lors des manifestations dites pacifiques de l’opposition.

Mais lors des manifestations du 23 avril, de l’huile de moteur usée a été déversée sur la chaussée, sur l’Autoroute. « Déversement d’huile de moteur entre Enta et Kissosso qui a entrainé des accidents de circulation », a accusé le gouvernement.

Qui ajoute qu’il a fallu « l’intervention des agents de sécurité pour mettre du sable et permettre aux citoyens de se rendre à destination ».

Ces actes que le pouvoir met à l’actif des manifestants de l’opposition ont pour effet de dégrader la chaussée, la rendre inutilisable et donc empêcher les usagers de ce tronçon de vaquer à leurs affaires. Car eux, se sentent généralement moins concernés par les mouvements de l’opposition.

Bily Camara

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici