La cérémonie de passation de service entre le recteur sortant et celui entrant à l’Université de kindia, a eu lieu ce lundi 21 octobre 2019, sous une solide surveillance sécuritaire, au sein de ladite université. La rencontre a été rehaussée par la présence des autorités préfectorales et régionales de kindia. Elle a été présidée par professeur Mambi keïta, directeur général adjoint de l’Enseignement supérieur, chef de mission, représentant le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Après des polémiques entretenues par des étudiants sur l’authenticité du diplôme du recteur Jacques kourouma, désormais ancien numéro un de l’Université de kindia, il a enfin été remplacé ce lundi matin par Dr Daniel Lamah, accompagné d’une forte délégation en provenance de Conakry.  

Pour le Pr.  Mambi keïta, ‘‘dans le cadre de l’amélioration de la gouvernance dans nos institutions d’enseignement supérieur, le premier objectif de la stratégie de développement de l’enseignement supérieur, le chef de l’État professeur Alpha Condé a pris un décret pour nommer un certain nombre de nos collègues au sein de l’Université de kindia. Nous sommes là ce matin pour cette cérémonie de passation de service des deux collègues. Le nouveau recteur de l’Université de kindia et son secrétaire général. Le décret est là, c’est le numéro 260. Nous avons aussi l’ordre de mission nous autorisant d’installer les deux collègues’’, a-t-il précisé.

Avant de continuer sa narration : ‘‘Ce que nous devons comprendre, une université est un ensemble de facultés, un ensemble d’écoles, un ensemble de centres de recherches et de beaucoup d’autres grands services. Ce qui est évident, l’Université de Kindia n’a pas tous ces éléments encore. En réalité, c’est un projet d’établissement que les collègues qui sont nommés doivent pouvoir développer. C’est-à-dire, il faut assoir l’Université en diversifiant les facultés, en créant des écoles, en créant des centres de recherches, en formant le personnel, en ayant un nombre suffisant d’enseignants de rang magistral et en mettant en place des structures qui peuvent encadrer les assistants et les maîtres assistants. C’est ça une université ! Je voudrais dire à monsieur le recteur entrant, qu’il y a un décret qui le nomme recteur de l’Université de kindia mais son objectif essentiel est de transformer l’Université de kindia en une université réelle’’, a-t-il laissé entendre.

Devant la presse, le recteur entrant promet de travailler avec ses collaborateurs afin de redorer l’image de l’université : ‘‘J’ai un sentiment de satisfaction, parce que, j’ai eu avant tout la confiance des autorités. Et cette satisfaction s’explique par la joie à tous les niveaux dans la salle par rapport à notre arrivée à la tête de cette université. Mais en fait, il faut être humble, avoir le sens de l’humilité pour reconnaitre qu’un bon résultat est un nouveau départ. C’est un défi qu’il faut relever. Ce défi, est un défi de devoir vis à vis des bénéficiaires directs qui sont les étudiants et les étudiantes ainsi que les travailleurs à l’interne. En terme de stratégies et de visions, nous allons être investis par le devoir. Nous allons travailler dure pour apporter des transformations positives au niveau de cette institution et soigner son image par des bons résultats. Nous allons ensuite mettre tout le monde au travail dans un climat de confiance et de collaboration franche’’, a-t-il promis.

Au cours de cette cérémonie qui eu lieu dans la salle de réunion du rectorat, le désormais ancien recteur a rendu ‘‘hommage au ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique parce que c’est grâce à lui que le président a eu confiance à moi en me nommant recteur de cette institution. Si j’ai pu passer les trois ans à la tête de cette université, c’est parce que mes collaborateurs m’ont soutenu et m’ont accompagné dans ma mission. Je demande à tous ceux qui m’ont soutenu d’accompagner monsieur le recteur entrant afin de réussir sa noble mission. Monsieur le recteur entrant, je vous invite aussi à les accepter chacun dans sa diversité’’, a-t-il conseillé.

Joseph Bangoura pour guinee7.com

628388493

Publicités

Laisser un commentaire