Venu présenter ses vœux de nouvel au président de la République, le premier ministre Ibrahima Kassory Fofana, accompagné des membres de son gouvernement, a tenu à rappeler que ‘‘le Gouvernement que j’ai la charge de conduire sous votre haute direction, a pris fonction dans un contexte de tous les défis et de toutes les espérances. Comme vous le savez, dès le début, nous avons été confrontés à une succession de crises syndicales, sociales et politiques devenues récurrentes’’.

Kassory pour des solutions voudraient bien ‘‘privilégier le dialogue’’, comme le veut le président Condé (Sic) ; mais ‘‘lorsqu’il s’agit de maintenir l’ordre public, de préserver la vie des citoyens et de leurs biens, il faudra assumer pleinement toutes les responsabilités qui incombent à l’Etat. Parce que, comme chacun le sait « Quand l’Etat est fort il nous écrase, quand il est faible, nous périssons tous ». Il s’agit de rechercher souvent l’équilibre entre le bâton et la carotte’’.

Pour tout dire, le locataire du Palais de la Colombe, estime que ‘‘le défi de nos jeunes démocraties est de concilier en effet l’exercice des droits et libertés reconnus à tous avec le respect de l’Etat de Droit, des principes et des Lois de la République’’.

Focus de guinee7.com

Publicités

Laisser un commentaire