« Pourquoi notre démocratie est- elle meurtrière ? Que faire pour en sortir ? » A ces questions, M. Ismaël Condé, professeur de sociologie à la retraite, a tenté d’apporter des éléments de réponse, ce lundi 2 novembre, au cours d’une conférence qu’il a animée dans la salle Elhadj Mohamed Koula Diallo de la Maison de la presse de Kipé (Ratoma).

A en croire le Sociologie, « la cause profonde aux maux qui affectent notre démocratie, c’est le développement de la haine entre nous ».

« Les partis politiques, pour la plupart, dit-il, se sont fondés sur la haine d’autrui. Et les marches politiques, quelle que soit la précaution que le parti peut prendre pour qu’elles se passent paisiblement, ne peuvent pas échapper à la violence. Les gens sortent au nom de la haine et ceux qui les répriment le font aussi par une certaine haine ».

En outre, Ismaël Condé a pointé également du doigt le multipartisme qui, selon lui, est à l’origine de la nature meurtrière de la démocratie guinéenne.

Pour que la Guinée sorte de cette situation, il estime qu’il faut impérativement procéder à une révision du système politique du pays. « De telle manière que la politique ne suscite plus l’ethnocentrisme, et qu’elle ait pour objectif, le bonheur du peuple, pas l’ambition personnelle», a t-il fait savoir.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com