La commission électorale nationale indépendante (CENI) a proposé le 18 octobre 2020, comme le jour du scrutin du 1er tour de la présidentielle guinéenne.  Déjà au sein du RPG Arc-en-ciel, parti au pouvoir, les choses se précisent petit à petit.  Dans un entretien qu’il nous a accordé, ce samedi 11 juillet, l’honorable Souleymane Keita, parle des conventions qui débutent bientôt.  

« Nous nous préparons activement pour participer de manière intégrale à ce processus. C’est pourquoi en prélude à ces élections nous avons décidé avec la direction nationale du parti d’organiser les conventions au niveau de l’ensemble des structures… ça va être au niveau des préfectures et des communes, ensuite ça sera la convention régionale parce que le contexte coronavirus oblige. On ne peut pas réunir un grand nombre. C’est pourquoi nous allons sélectionner pour faire en sorte que chaque région administrative soit représentée par cinq délégués à la convention nationale qui va se tenir dans deux semaines maximum. Ça sera l’occasion pour nous de désigner solennellement le candidat du RPG Arc-en-ciel, de la grande mouvance présidentielle pour la prochaine élection », déclare l’honorable Souleymane Keita.

il n’y a pas de raison de changer le cheval qui gagne

Souleymane Keita

A la question de savoir, est-ce qu’il y a eu des candidatures? « Non pour le moment je dirais. Mais comme vous le savez, nous en tout cas, la génération montante du RPG on n’a pas deux candidats. Le Pr Alpha Condé reste tout naturellement le candidat idéologique du parti », répond-il.

Pour le député, ce choix, c’est d’abord « parce que c’est notre leader emblématique ; deuxièmement quand on regarde un peu sa longue lutte caractérisée par la patience, par la persévérance mais aussi par la non compromission, et vous faites un peu d’évaluation de son bilan des 10 dernières années, on se rend compte effectivement que si la Guinée a pu amorcer le processus de développement véritable, c’est parce que d’abord il y a eu un homme ; et cet homme, il compte. C’est pourquoi pour nous, il n’y a pas de raison de changer le cheval qui gagne », argumente Souleymane Keita.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199