Baldé et Bangoura aux deux extrêmités

Au lieu de ce mercredi 10 juillet, l’ouverture du procès contre le journaliste Mohamed Bangoura et le communiquant de l’UFR, Fodé Baldé, a été renvoyé au lundi, 15 juillet 2019 au TPI (Tribunal de Première Instance) de Kaloum. 

Cette annonce a été faite à travers un document délivré par le procureur de la République près le TPI de Kaloum. 

Selon le même document, les prévenus ne sont plus poursuivis pour des faits de “diffamation et de complicité de diffamation à l’encontre du chef de l’État” mais plutôt pour ‘‘injures, diffamation, production, diffusion et mise à la disposition d’autrui des données de nature à troubler l’ordre et la sécurité publique ou à porter atteinte à la dignité humaine par le biais d’un système informatique ; divulgation de fausses informations par le biais d’un système informatique et complicité commise au préjudice du professeur Alpha Condé, le président de la République de Guinée’’.

À rappeler que toute cette affaire a commencé avec la publication, par le site d’information mosaiqueguinee (média pour lequel travaille Mohamed Bangoura), d’un écrit par Fodé Baldé, membre de l’UFR (Union des Forces Républicaines) de Sidya Touré.

Lire ci-dessous la citation à prévenus

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

Publicités

Laisser un commentaire