Le Comité de crise pour la riposte contre la fièvre hémorragique à virus Ebola de la préfecture de Dabola a rencontré, jeudi, 21 août le matin, les représentants de l’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée (USTG), la Confédération Nationale des Travailleurs de Guinée (CNTG) et celui des Motos-taxis, dans le souci, dit-on, de coordonner les efforts de lutte contre cette maladie. 

Les échanges ont porté sur entre autres, l’installation des dispositifs de lavage des mains au niveau des gares routières de Conakry, Kankan et Faranah, l’identification des passagers malades avant l’embarquement, la saisie de viandes de brousse au niveau des barrages et l’arrestation de tout individu impliqué dans le transport de personne atteinte ou morte d’Ebola.

Le président du Comité de crise pour la riposte contre Ebola, Mohamed Lamine Sako, Secrétaire général chargé des Collectivités Décentralisées de la préfecture a demandé aux syndicats et aux différents chefs de lignes des Gares routières de sa localité, à renforcer la vigilance, la sécurité sanitaire et informer les membres du comité dès l’identification d’un passager malade.

En réponse, les syndicats des transporteurs ont réaffirmé leur volonté d’accompagner et soutenir le Comité de crise pour la riposte contre le virus Ebola, en vue, disent-ils, de contrecarrer cette fièvre, dont le nom sème la psychose dans le monde.

En attendant la réaction des autorités compétentes, le Comité de crise institué à Dabola est parti avec les moyens du bord, avec l’appui de la Direction Préfectorale de la Santé (DPS).

AGP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici