Les 291 écoles (publiques et privées) de la préfecture de Kissidougou viennent de bénéficier de kits sanitaires de la part de l’ONG, Plan-Guinée, dans le cadre de ses engagements à fournir des kits de lavage des mains à toutes les écoles de sa zone d’intervention afin d’assurer une rentrée scolaire 2014-2015 sécurisée contre Ebola, a rapporté l’AGP.

Ce don, composé de kits de lavage des mains, des seaux à robinet, 6000 flacons de chlore et 21.000 morceaux de savon, a été officiellement remis aux responsables de la Direction Préfectorale de l’Education (DPE), mercredi, 17 décembre dernier, sous la présidence du préfet de Kissidougou.

A rappeler que, dès l’apparition de la fièvre hémorragique à virus Ebola en Guinée, cette ONG en avait déjà installé 68 kits de lavage des mains dans les écoles de la Commune Urbaine (CU).

A la remise officielle du don, le Directeur adjoint de l’Unité Programme Plan-Guinée/Kissidougou, Florien Tonguino a rassuré qu’un complément de 192 kits sera également rendu à la DPE les jours qui suivent. Pour ainsi compléter à 960 kits de lavage des mains accompagnés de 18.000 flacons de chlore, 21.000 morceaux de savon pour les 28 Ecoles primaires privées, les 09 Collèges et Lycées privés, les 229 écoles primaires publiques, les 22 Collèges et Lycées publics et les 10 Centres NAFA que compte la préfecture de Kissidougou. Un total de 1.549 salles de classes.

En recevant le lot, le préfet a indiqué que la riposte contre Ebola est aujourd’hui une obligation pour tous, d’autant plus que le gouvernement en a fait une priorité.

C’est dans cette logique, en prélude à l’ouverture scolaire 2014-2015, que l’ONG Plan-Guinée a bien voulu accompagner le gouvernement du Pr. Alpha Condé dans sa lutte contre la maladie et celle pour la protection de l’enfant.

Aux cadres de la DPE, le préfet a demandé l’utilisation efficace et efficiente des matériels afin, souligne-t-il, qu’il puisse contribuer à stopper la propagation du virus Ebola.

Le Directeur préfectoral de l’Education de Kissidougou, Laurent Doré a fait remarquer que les cadres de la DPE et l’ensemble des enseignants, qui sont à l’avant-garde de la lutte contre Ebola, ont ainsi leurs capacités de lutte renforcées pour la protection des enfants contre la fièvre hémorragique à virus Ebola dans les écoles.

A noter que le préfet avait à ses côtés, le Maire de la CU, les Secrétaires généraux, le Coordinateur préfectoral de la lutte contre Ebola et le Directeur régional de la Santé de Faranah.

AGP

Publicités