Les Origines de l’Homme. L’Afrique, Berceau des Traditions-Archives de l’Humanité.

Concept scénographique et Mise en scène : Fifi Tamsir Niane

Photos : Sabine Diakhité

Chorégraphie : Irène Tassembedo

Musique : Maaté Keita

Mon intention, avec l’Odyssée Nko Farafina …

Depuis toujours, notre conviction est que la Vie est une aventure fabuleuse, au cours de laquelle nous rencontrons des personnages de tailles, formes, races et âges variables, mais tous ont en commun une chose… Le destin.

Souvent, à travers les rêves, nous revoyons ces personnages, grandioses, étranges… ils nous

hantent. Tout droit sortis de livres, de documentaires, de bouts de vie personnelle ou de songes éveillés… sinon de délire.

“Nko Farafina” est l’histoire du peuple africain, cependant quand nous disons Africain, notre

prétention ici est sans aucun doute, l’Humain.

Le grand puits du Savoir Commun est notre réservoir pour puiser jusqu’à plus soif, textes et

documents référentiels…

A chaque fois que nous y plongeons notre petite écuelle, nous avons trouvé un texte poésie,

narration, descriptions et autres élucubrations métaphysiques…

Yves Coppens /l’odyssée de l’espèce, L.S.Senghor / Ethiopiques, Aimé Césaire / Cahier d’un

retour au Pays Natal, Sven Ortoli et J.P Pharabod / Métaphasique quantique et les nombreux

mystères de l’Espace Temps… Paul Dakeyo/Mandela, Fatou Diome/Inassouvies nos vies, Cheikh Anta Diop/Civilisation ou barbarie, Amadou Hampaté Bâ/Amkoulel, Cheikh Hamidou Kane/L’aventure ambigüe, Maitre Aminata Barry, Régis Debray, Klaus Hamberger, Djibril Tamsir Niane, Saint-John Perse, Boualem Sansal…

Le LIVRE, cet Objet-Mémoire, Objet-Trace, qu’il soit Roman, Etude Scientifique, Analyse de Recherche ou Philosophique, il devient fil conducteur chargé d’électricité et électrocute les

personnages de cette étrange histoire qui n’aura de prétention que de narrer à la manière

DES DETENTEURS DES «Traditions- Archives » LES GRIOTS … la petite histoire de la petite planète située dans une petite galaxie, elle même perdue dans les confins d’un univers que nous venons à peine de savoir situer aussi dans UN MULTIVERS… Lol !

Le travail que nous envisageons est une recherche dans les méandres de nos inconscients

collectifs. C’est un sentier, un cheminement boomerang depuis avant l’Hier, jusqu’à l’Après, voire de l’au-delà et celui plus loin.

Présentés sous forme de tableaux, films projetés et mêlant art vivant, visuels et cinéma ou docu-fiction, jeux d’ombres, jeux de lumières, marionnettes et silhouettes, les interprètes de cette aventure humaine sont issus des divers domaines artistiques que nous aimons et voulons

explorer : circassiens du Centre d’art acrobatique Keita Fodéba TINAFAN, chanteurs, comiques, comédiens, musiciens, danseurs, slameurs, troubadours et autres gens de scène.

Les Co-timoniers de l’Odyssée “N’Ko…” Irène Tassembédo, Maaté Keita ,Oumar Manet, Cheick Omar Keita, Manamé Diarra, Louis Isidore Katembè Bangoura Hadja Djariou Bah, BINNI INNOCENT, MARIUS SEU, TOUNKARA IBRAHIMA SORY Grand Tounk, SAGNO MARIE NOEL, les acrobates du CENTRE D’ART ACROBATIQUE TINAFAN, et l’orchestre KAFRATIFOU de BARO : TOUMANI DJOULOU.

La seule condition et unique objectif de ces aventuriers d’un art « perdu ou oublié »: l’urgence et l’obligation impérieuse de retrouver Vérité et Force de l’Énergie Primordiale, celle qui fut au Début de toute création, à défaut… la réinventer.

L’enjeu commun étant de répondre à cet appel du Son primordial, dont l’Écho continue de vibrer dans l’ADN de tous les humains.

Fifi Tam ‘sir Niane

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici