C’est à l’initiative de l’Autorité de régulation des postes de télécommunications (ARPT) qu’une trentaine de journalistes guinéens ont, durant deux jours (27 au 28 juin), pris connaissance du fonctionnement de ladite institution, à Conakry.

Les nouveaux locaux de l’ARPT, situés au centre directionnel de Koloma, ont servi de cadre à cette formation, au cours de laquelle ces hommes et femmes de médias ont été édifiés, par des exposés animés par les différents cadres ; notamment, le directeur général, le conseiller juridique et le directeur réseaux, qui ont chacun à tour de rôle parlé de la contribution de son département pour le fonctionnement du service.

Pour un second temps, la trentaine de journalistes a bénéficié d’une visite guidée dirigée par le directeur général, du bâtiment de 13 niveaux, mais aussi des équipements et installations mobiles et immobiles, permettant à l’ARPT de lutter contre la fraude et surveiller les différentes fréquences.

Parlant de cette formation, Atigou Chérif, DG de l’ARPT, a dit : « Dans notre plan de communication, nous avons prévu de faire une rencontre avec la presse, pour pouvoir vulgariser les activités de l’Autorité de régulation des postes de télécommunication ».

Il a ensuite détaillé que : « Pour la première journée, c’était une journée d’information avec la presse, pour que la presse puisse mieux connaitre les activités de l’Autorité ; puisse connaitre mieux le secteur de la télécommunication et qu’elle soit notre porte-parole pour le grand public, au niveau de leur secteur même, le secteur de la communication, parce que des fois, les journalistes n’arrivent pas à comprendre. Donc, nous avons choisi un certain nombre de journalistes, un pool représentatif, et qui pourront communiquer mieux, parce qu’ils ont été outillés sur le jargon de télécommunication, sur les activités et sur les différents rapports qui ont été mis à la disposition du grand public (sic) ».

Il a ensuite fait savoir que : « C’est un processus que nous voulons instaurer dans le temps ; nous essayerons au moins de le faire chaque semestre, pour être en contact avec les journalistes et pouvoir partager l’évolution du secteur ».

Vraisemblablement satisfait de cette formation, Thierno Sadou Diallo, journaliste du site Mediaguinee, s’est exprimé en ces termes : « Nous avons participé à deux jours de formation avec l’ARPT, dans ses locaux, ici à Conakry. Lors de ces deux jours, nous avons appris beaucoup de choses avec cet organe. Notamment son mode de fonctionnement, mais aussi comment il est structuré. Avant, nous ne savions même pas que l’ARPT est composée de deux organes. C’est-à-dire le conseil national de régulation des postes de télécommunication et la direction générale. Avant, on pensait qu’il n’y avait que la direction générale. Mais avec cette formation, nous avons compris qu’il y a ces deux organes et l’organe délibérant est le CNRPT et que la direction générale est l’organe exécutoire.  Ces deux jours ont été prolifiques en formation et en information, qui nous permettent aujourd’hui de savoir c’est quoi la télécommunication de façon générale et c’est quoi l’ARPT, et quel est sont rôle ».

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Publicités

Laisser un commentaire