Mercredi dernier, au lycée 2 octobre, sis à Kaloum, la troisième édition de Afrca Code Week (ACW) a été lancée en présence des élèves, les enseignants et des cadres du ministère de l’Education nationale. L’objectif de ce projet est de renforcer les capacités informatiques de dix mille élèves pour cette année, après avoir formé 1500 élèves l’année dernière.

Africa Code Week, ou la semaine du codage africain est un projet qui vise à booster les connaissances des élèves en codage informatique. Il a été lancé pour la première fois en 2015 par le département de la responsabilité sociétale d’entreprise de SAP dans le cadre de son engagement envers la croissance en Afrique.

“Notre objectif principal, c’est d’initier les enfants à bas âge, c’est-à-dire qu’on n’attend pas à ce qu’ils soient à l’université pour les outiller en informatique. Nous voulons former tous les élèves, de Conakry à Yomou. Donc progressivement, on va augmenter le nombre pour atteindre tout le monde”, a expliqué Alpha Keïta, l’ambassadeur de ce programme en Guinée après avoir rappelé les acquis obtenus les années passées qui visent à initier le maximum d’élèves au codage.

Abdoulaye Diarougha Diallo, directeur national de l’enseignement secondaire général et technique du ministère de l’Education nationale a présidé la cérémonie de lancement. Il a expliqué, que le pays se trouve à un tournant qui prouve une fois de plus, l’importance de la technologie dans la qualification des ressources humaines d’un pays en voie de développement comme le nôtre. “La fondation Africa code week, une ONG à but non lucratif, vient au chevet de notre département dans son volet initiation à la programmation, objet pour améliorer les compétences des enseignants et élèves dans les domaines de la technologie. L’objectif est de les initier à la programmation, objet de compétences en informatique, nécessaires pour réussir au 21ème siècle’’, a-t-il dit.

Pour cette troisième édition, le projet ACW, va intervenir dans deux écoles pour chaque commune de Conakry et sera élargi dans tout le pays. Les jeunes seront outillés par ce projet au codage et aux compétences numériques en mettant l’accent sur

  •  l’éducation des filles ;
  • la facilitation de l’intégration des compétences numériques et du codage aux programmes scolaires et impacter durablement la jeune génération ;
  • le renforcement des capacités pédagogiques locales par le biais de formations de formateurs.
  • Mais aussi soutenir l’émergence d’une culture de formation intra et intercommunautaire partout en Afrique.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici