La semaine dernière, lors d’une rencontre avec la presse guinéenne, le ministre des Transports, Aboubacar Sylla, a annoncé les modifications qui se feront bientôt à l’aéroport international de Conakry, mais aussi la réglementation de la société en charge de sa gestion.

Il a exposé que : « En ce qui concerne l’aéroport de Conakry, nous y avons fait un grand pas. La SOGEAC est une entreprise qui est créée depuis plus de 30 ans maintenant ; lorsque j’ai visité le siège de cette société, ma première remarque, c’était de poser la question à la société pour demander, comment elle a pu en plus de 30 ans, ne pas pouvoir se procurer même un siège social définitif et digne ce nom ? La société aujourd’hui est logée dans des éléments préfabriqués ; c’est pour vous dire un peu que les investissements ont beaucoup manqué au niveau de cette société. Donc, nous avons exigé à ce que la donne change avec l’appui très fort du chef de l’Etat ; on a été amenés à la restructuration du capital de la SOGEAC. Jusqu’à présent, les actionnaires de la SOGEAC, c’est l’Etat guinéen, l’aéroport de Paris “ADP”, la Chambre de commerce de Bordeaux et l’Agence française de développement. Nous avons décidé de restructurer le capital, avec l’accord de tous ces acteurs. Nous nous sommes mis d’accord que désormais le capital va être reparti, 1/3 pour le gouvernement guinéen, 1/3 pour ADP et AFD, 1/3 pour un nouvel actionnaire, qui va entrer dans la société, qui s’appelle Africa Fifty, c’est une filiale de la Banque africaine de développement (Bad). Grâce à ce nouvel actionnariat, nous avons réussi à avoir un projet d’investissement de 100 millions d’euros pour construire un nouvel aéroport à Conakry. On l’a fait sans beaucoup de bruit, je vous l’annonce maintenant, parce que toutes les négociations sont bouclées, tout est pratiquement formalisé et d’ici la fin de l’année ou au pire, au premier trimestre de l’année prochaine, les travaux vont effectivement commencer au niveau de l’aéroport de Conakry, avec la construction d’une nouvelle aérogare. On laissera le terminal actuel en fonction, et au niveau du magasin de fret ou l’aérogare nationale et jusqu’à la case officielle, on va construire une nouvelle aérogare qui sera plus grande, plus moderne que l’aérogare actuelle. C’est un projet qui est bouclé et qui va démarrer dans sa phase réalisation, certainement dans les six mois qui viennent ».

Et de signifier que : « C’est un acquis significatif. Depuis notre indépendance, on a construit l’aérogare actuelle sous la première république, je crois que depuis, rien n’a changé au niveau de l’aéroport de Conakry, sauf quelques améliorations d’ordre technique, qui n’étaient pas perceptibles pour les passagers ordinaires. A partir de la fin de cette année, ou le début de l’année prochaine, la Guinée va être dotée d’un aéroport moderne et qui fera, j’en suis sûr, la fierté de nos compatriotes ».

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Publicités

Laisser un commentaire