Sidya Touré président de l’Union des forces républicaines (UFR) était présent à l’hôpital sino-guinéen pour la levée des corps des 11 jeunes tués les 14, 15 et 16 octobre dernier. Dans son discours, l’ancien haut représentant du président Alpha Condé, estime qu’il est possible de manifester en Guinée sans problème.

“Nous venons d’organiser des manifestations en Guinée tant du côté du FNDC que du côté du pouvoir en place (…). Le constat qui en sort c’est que nous pouvons faire des manifestations à Conakry sans qu’il ait aucun mort. Ceux qui sont là aujourd’hui ont été froidement abattus, assassinés par le régime d’Alpha Condé et il en porte l’entière responsabilité.  Nous sommes là pour enterrer ces corps, nous sommes là pour rendre hommage à ces jeunes gens qui ont cru que chez eux ils pouvaient sortir donner une opinion contraire sans que cela entraîne la mort…”, a expliqué Sidya Touré.

“Problème d’enquête, je ne crois pas pour la simple et bonne raison, depuis l’arrivée d’Alpha nous sommes pratiquement à 120 morts. Nous sommes pratiquement au 2/3 de ce qui s’est passé ici le 28 septembre 2009. Attention les retours de bâtons arriveront d’une manière ou d’une autre”, a-t-il renchéri.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités