Un groupe de leaders des Forces sociales s’est réuni ce matin au carrefour Tannerie, à Yimabaya. Où ils devaient donner le top départ de la marche interdite par le gouvernorat de Conakry. C’était sans compter sur les forces de sécurité qui n’ont pas eu du mal à les disperser –vu que le nombre était limité-par un coup de bombe lacrymogène. Cette bombe aussitôt lancée, des leaders comme Abdourahmane Sanoh de la PCUD ont pris leur jambe à leur cou. Certains comme le comédien, Mamadou Thug, qui ont résisté ont été interpellés. Ils sont cinq à être interpellés.

Bhoye Barry pour guinee7.com

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici