La décision, ce lundi 18 janvier, de la présidente du tribunal de première instance de Kaloum, Hadja Mariama Doumbouya, est on ne peut plus courageuse : Le tribunal ne fixe pas la caution [qui signifie ouverture du procès], et renvoie Zenab Nabaya Dramé à mieux se pourvoir.

Le tribunal fait suite ainsi à la demande du procureur, Alpha Seny Camara qui, à toutes les occasions, a rappelé que le parquet a déjà ouvert une information judiciaire sur l’affaire. Et qu’il était inopportun d’ouvrir un procès contre les journalistes pour diffamation.

Lire aussi sur le Nabayagate

Bhoye Barry pour guinee7.com