Il n’y a pas longtemps le président de la République à travers un décret, a interdit l’importation, la fabrication et la vente de cartouche sur le territoire national. Ce lundi 6 juillet 2020, chez nos confrères de Lynx FM, Sydia Touré président de l’UFR a déclaré que cette histoire de cartouche, “j’entends parler, je ne me sens pas concerné”.

Il poursuit en ces termes: “Quand nous sommes arrivés ici au moment où tout ceux qui bavardent-là n’avaient pas 100 dollars en poche, nous avons amené un groupe de gens en 87, 88 pour venir investir en Guinée. Dans les achats qui ont été effectués il y a l’usine de cartouche de Kamsar en 1988.”

A l’arrivée d’Alpha Condé au pouvoir, selon Sydia Touré, l’usine a été rachetée par l’État avant d’être privatisée à nouveau. Mais selon lui, lorsque l’État gérait l’usine, elle ne produisait pas. “Ça ne fonctionne pas, parce que tout simplement, tout ça a été déstructuré. Alpha a dit qu’on l’a rachetée. Mais qu’est-ce qu’ils en ont fait ? Ils ont fait rien eux aussi. Il y a beaucoup de choses comme ça, parce que tout simplement au lieu de faire la promotion des industries locales on en fait des instruments de guerre contre les opposants. Moi je ne suis qu’un actionnaire, les actionnaires majoritaires sont Américains. Écoutez, il géreront ça comme ils voudront mais entendant il n’y a pas de production là-bas depuis 20 ans”, a expliqué l’ancien haut représentant du chef de l’État.

Lire aussi: Sidya est-il visé par l’interdiction de l’importation, la commercialisation, le transport des cartouches de chasse ?

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199