Plus de 200 de ressortissants guinéens encore bloqués à Bangui, la capitale centrafricaine, en proie à des violences, veulent regagner le bercail, a appris APA de sources de citoyens guinéens résidant en Afrique centrale.

Contacté par APA, un Guinéen résidant à Bangui affirme que plusieurs de ses compatriotes ont déjà été recensés et regroupés depuis l’exil au Bénin de l’ex-président de la transition, Michel Djotodia.

“Nous avons enregistré un nouveau groupe de 30 Guinéens. Une cinquantaine d’autres ont été localisés dans certains quartiers difficiles d’accès. Au total, il y a plus de 200 personnes.

Toujours selon la même source, les Guinéens de Bangui sollicitent l’aide de l’Etat en vue de rapatrier les 200 personnes dont la plupart sont des femmes et des enfants.

Depuis le début des violences, une quarantaine de Guinéens ont été évacués sur Dakar mais seulement 27 d’entre eux sont arrivés à Conakry, selon le ministère des Affaires étrangères.

Pourtant, le gouvernement sortant avait promis des dispositions spéciales pour rapatrier les Guinéens coincés dans la tourmente de Bangui.

 

APA

 

Publicités

Laisser un commentaire